mardi 1 novembre 2011

Un poisson fumé maison, sans fumoir? Yes you can! (mais c'est une recette ayant un haut potentiel terroriste!)

Voici une recette qui pourrait entrer dans la définition de recettes terroristes, si on ne suit pas correctement les instructions ;) Pour vrai, quand j'ai commençé à faire ça, dans les années 90's, j’ai enfumé la maison plusieurs fois, à l’époque où la hotte au dessus du four n’était pas géniale.
L’une de ces fois, la madame et les kids avaient dû se cacher dans une pièce fermée où ils avaient ouvert la fenêtre, car la fumée aux piments séchés était pas mal similaire à celle des gaz utilisés lors des attaques de la police contre des manifestants pacifiques au G20 de Toronto.
(D’ailleurs, avec l’abolition du registre des armes à feu cette semaine (et sa destruction mesquine pour ne pas que le Québec l’utilise), je dois me pincer souvent et me répéter « Non, nous ne vivons pas dans un coin red neck reculé du Texas, en 1950 »).
Bon on arrête de parler de ces imbéciles, et de retour à la recette du jour : pour vrai, il faut une hotte performante et aussi il faut bien très emballer la poêle avec du papier alu!
Mais les efforts (et éventuels risques fumigènes, vous êtes prévenus) en valent la peine car ce poisson fumé est vraiment unique et c’est amusant à faire! Le poisson ainsi préparé est tendre, et goûte la fumée, c’est vraiment unique!
 
Recette pour 2 personnes
Temps à prévoir : une heure trente à deux heures en tout
Source : un vieux numéro de Food and Wine, des années 90’s
-    Un filet de saumon par personne, tranché en portions de 1 pouce (2,5 cm), pour maximiser l’exposition à la fumée en comparaison à un gros morceau (ou vous pouvez prendre un autre type de filet de poisson, ou encore des pétoncles en brochette, utilisez votre imagination pour ce qu’on peut faire fumer avec cette méthode!)
-    Par portion de 300g : 2 cuillères à thé de sucre, 1 cuillère à thé de sel, et poivre du moulin
-    Un peu d’huile d’olive

   Une tasse de copeaux de bois!

À votre quincaillerie préférée, trouvez une petite planche d’érable (ou autre bois, mais les copeaux d’érable donnent un bon goût d’érable au poisson fumé), non vernie.

Acheter une petite planche (genre 2-3 pouces par 3 pieds de long) car ça fait beaucoup de copeaux, vous en aurez pour longtemps.
Puis la faire raboter en copeaux au centre de coupe de matériaux de la quincaillerie (oui, oui, le gars du centre de coupe va vous regarder de façon bizarre, mais que voulez-vous, dites lui que c’est pour faire avancer la science), ou faites le vous-même mais c’est pas mal plus long.

ü Poivrer, saler et sucrer le filet de saumon, réfrigérer 1 heure

ü Sur une poêle en fonte, ajoutez un collet de papier aluminium pour fermer hermétiquement plus tard quand on mettra le couvercle. Ne lésinez pas sur le papier alu!

Prenez votre temps pour en mettre en pressant bien les feuilles les unes sur les autres. Visez deux épaisseurs.

Faites idem avec un couvercle en métal (qui fitte bien ou à peu près sur la poêle en fonte, le papier alu va combler les interstices)


ü Partez la hotte au max! (ou mettez votre masque à gaz)
ü Chauffer au maximum la poêle sur le rond de la cuisinière!
ü Durant ce temps : assécher le poisson, puis le brosser avec un peu d’huile d’olive
ü Mettre les copeaux dans une poêle en fonte, et ajouter une grille sur laquelle on mettra le poisson. Il est important que ce soit une poêle en fonte, car une autre sorte de poêle va mal résister à cette cuisson à vide à haute température, et va nettement moins bien se nettoyer que celle en fonte (les jus de poisson vont tomber et se charboniser et durcir dans le fond de la poêle).  

Ce support peut être une tôle à faire refroidir les biscuits, qui repose sur quatre boulettes de papier alu, pour laisser environ 1 pouce sous le support, pour les copeaux. Je me suis bizouné mon support il y a longtemps, avec une grille de ventilateur.

Si vos copeaux touchent le poisson, ils vont coller à la chair et croyez-moi, même si je m’inquiète toujours du bon fonctionnement de votre transit intestinal, vous ne voulez pas ajouter tant de fibres à votre alimentation!
ü Quand les copeaux commencent à fumer : ajouter le poisson sur le  rack, côté peau en bas.


ü Mettre le couvercle et bien fermer autour avec le collet de papier aluminium, en faisant attention de ne pas brûler vos jolies mains sur la poêle brûlante.
ü Laisser sur le rond à feu bas, 10 à 15 minutes (au goût, selon l’intensité de fumée que l’on veut).

Après le temps voulu, transporter la poêle dehors et l'ouvrir au grand air, pour laisser échaper la boucane à l'extérieur. Laisser refroidir un peu avant de rentrer.
ü Servir froid ! Très bon en salade, mais ça fait aussi une jolie entrée, ou comme apéritif

 ü Variation terroriste de type « arme de destruction massive » : ajouter des jalapenos secs (ou autres piments secs) aux copeaux. C’est très bon comme goût ajouté à celui de la fumée, mais attention : la fumée est très piquante pour les yeux !!! (avoir un appareil très bien fermé hermétiquement, la hotte au fond, et ouvrir les fenêtres !) Mais le goût final n'est pas très piquant.

ü Variation nettement moins terroriste : ajouter des herbes séchées (romaringue et cie)


Pendant ce temps
, je lis la série Rome de Max Gallo, en cinq tomes. Ouf, quelle époque joyeuse où trucider son ennemi était de mise (pas le choix, sinon, lui, allait le faire!).
J’ai lu le tome 1 (Spartacus) en deux jours et je suis en train de faire de même avec le tome 2 (Néron), encore plus passionnant car on y suit la mère de Néron, Agrippine (qui était aussi la sœur de ce joyeux drille de Caligula), une divertissante bonne femme sanguinaire qui place ses pions sans relâche, dans des complots sans fins, pour s’approcher du pouvoir impérial de Rome…
Mais Néron a l’air pas mal plus cinglé qu’elle!
Passionnant!


Pour une version de cette recette à imprimer facilement, sans blabla, cliquer ici ! 
 
 

12 commentaires:

  1. ingénieux comme installation, j'ai fait de même pour fumer des magrets de canard. J'espère que tu avais enlevé les piles du détecteur de fumée...le mien part assez souvent, ce qui est assez chiant vu qu'il est placé plutôt haut et que je suis petite :(
    trop drôle de te lire, je suis sure que la CIA va être sur ton cas, avec les mots clés mis dans ton article, ne sois pas étonnée qu'ils débarquent chez vous :)

    RépondreSupprimer
  2. Joël tu me donnes le goût d'essayer à l'intérieur! J'ai déjà fait sur le BBQ, emboucaner mes voisins au max d'ailleurs mais jamais dans la maison!

    Ouais...ça me plaît au max!

    RépondreSupprimer
  3. Hahahaha oh my goooddd j'ai tellement ri avec tes histoires abracadabrantes!!!! Hahahah un genre de simili poivre de cayenne? Trop. Drole. Bon ce n'est pas drole en soi mais avec du recul...bah si ;)

    Si j'avais une hotte qui fonctionne à proprement dit, cela me ferait plaisir de tester ton poisson fûmé qui a l'air tellement bon. Mais elle ne fonctionne plus depuis heu...a-t-elle déjà fonctionné? Je ne sais pas. Bouh ouh.

    Si quelqu'un m'énerve à la maison, je garde les trucs des piments forts mouahahahah *machiavélique!!! ;)* Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  4. Parfait la semaine prochaine, je me magasine un masque à gaz, une nouvelle hotte et un nouveau pays;) et je teste cette recette!!!! Comme ça cette série sur Rome est intéressante. Tu piques vraiment ma curiosité, j'adore ce genre de truc où tout le monde se trucide!!!

    RépondreSupprimer
  5. Questo è un servizio fotografico eccezionale, grazie.
    ciao

    RépondreSupprimer
  6. je ne sais pas si je suis prête à faire un attentat terroriste dans ma cuisine, mais je trouve ça super intéressant comme technique. En pus que j'adore le poisson fumé!

    RépondreSupprimer
  7. ça l'air bien bon!!! J'ai déjà fait une version de saumon fumé avec des herbes... ça goûtait le vieux cendrier! J'ai vraiment plus confiance à ta recette!!!! à essayer!

    RépondreSupprimer
  8. Quel courage tu as de faire ça chez toi! ;) Il semble bien bon ton saumon. Et non, tu ne rêves pas, nous vivons effectivement pratiquement dans un coin reculé du texas red neck...;)

    RépondreSupprimer
  9. Oh miam ! J'essaierais volontiers sur le BBQ, car c'est sûr que je boucanerais la maison au complet sur le poêle. Et pour les copeaux, je recommande les sacs de copeaux pour fumoir. Il y a plein d'essence (érable, hickory, etc.). Il me semble que j'en ai déjà vu chez SAIL. Ce n'est pas très cher... et tu es sûr que le bois n'a pas été traité ! (Et tu évites la drôle de face du gars chez Rona, hihihi !).

    RépondreSupprimer
  10. J'adore lire tes messages! Super imagé, j'aime. Bon, mon seul problème avec ta recette est que j'aurais besoin d'une hotte...(oups...léger détail). Donc soit je rêve à ta recette en salivant un bon coup, soit je teste au BBQ ;-) Super appétissant en tout cas. Et merci de tes commentaires sur la série de Max Gallo, j'avais vu plusieurs fois en librairie et j'hésitais. Je crois que mon chéri aimerait ;-) @+

    RépondreSupprimer
  11. Isabelle, bonne idée avec du canard! Pas besoin d'enlever les piles, la hotte est neuve de cet été et ça tire! :) Si la CIA débarque chez moi, je leur dit que c'est toi le chef :)

    Nathalie, tu vas voir, c'est bien bon... et amusant.

    Gabrielle, bien content de t'avoir fait rire :) T'as raison, mieux vaut en rire qu'en pleurer!

    Ah oui, bonne idée pour chasser les visiteurs indésirables! :) :)

    Kim, oui, on a rien en commun avec ces cornichons conservatives...

    Rosetta, Gratie Mille! :)

    Lilipuce, oui, tu vas voir, c'est pas si compliqué! :) Et on est pas obligé de repeindre la cuisine après, les betteraves c'est plus dangereux! :)

    Louise Blais, ben c'est sûr que ça goûte la fumée pas mal, j'espère que ça va te plaire!

    chako, merci! C'est aussi ce que je croyais :(

    Katia, sauf que les morceaux pour fumer au BBQ sont souvent gros, il faut vraimenet que ce soit des copeaux fins car je ne sais pas si ça dégagerait autant de fumée à la poêle avec des copeaux à BBQ?

    Stephanie, merci! En fait j'aime pas vraiment cuisiner mais mon blogue est juste un exhutoire à mes délires, c'est ce que mes psy me recommandent ;) Oui, Rome, est pas mal cool, je dois me tapper la série DVD un jour, je l'ai trouvé pas cher dans un Blockbuster en fermeture.

    Joël

    RépondreSupprimer
  12. Bon avec la hotte de poêle poche que j'ai à la maison c'est clair que je vais faire ça sur mon poêle de camping, dehors!

    J'adore tout ce qui est en rapport avec l'Empire romain. J'ai fini Pompéi de Robert Harris récemment... très bien, ça donne des frissons dans le dos parce que faut dire que la fin c'est quand même pas une surprise. Là je suis dans un roman de sicence-fiction mais dont l'action se passe en partie en Grande-Bretagne au moment de la chute de l'Empire.

    Je vais tâcher de mettre la main sur la série de Gallo, ça me semble bien.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un commentaire, c'est toujours l'fun de vous lire!