mercredi 20 octobre 2010

Jarret de porc façon taverne (bouffe de gars!)

On s’ennuie de nos bonnes vieilles tavernes, il faut aller voir la pièce de théâtre comique Broue pour en éprouver de la nostalgie amusée devant l'époque des hommes des tavernes.
De nombreuses tavernes traditionnelles ont depuis fermé leurs portes, ou ont beaucoup perdu leur cachet, mais certaines résistent encore, pour le plaisir de ceux (et celles!) qui recherchent un endroit convivial et animé pour une broue, un lunch ou les deux.
La recette que je vous présente aujourd’hui est rustique, pas chic du tout, et avec broue dans l’toupet, ce qui ne l’empêche pas d’être bien bonne!
Les jarrets viennent de chez Cochons Cent façons.

Recette pour 2 personnes
Temps à prévoir :
3 heuresSource : moi, suites à quelques, ahem, visites à la taverne Saint-Régis et Dominion pour le lunch.

- Deux jarrets de porc, avec os et couenne, bien lavés
- Une ou deux bonnes bières, rousse ou brune
- Bouillon de poulet léger, assez pour recouvrir les pattes
- Quelques pommes de terre, ou grelots
- Choucroute et moutarde forte!

ü Mettre les jarrets de porc dans une casserole, verser la broue, puis le bouillon de poulet. Ajouter quelques grains de poivre (non moulus).
ü Laisser mijoter quelques heures, jusqu'à temps que la viande soit tendre. Écumer souvent, surtout au début. Ajouter de l’eau au besoin, pour que les jarrets restent assez immergés.

 
ü Quand elle est cuite, le jarret peut attendre quelques temps dans le bouillon chaud.
ü Mettre les pommes de terre dans la casserole 20 minutes avant la fin de la cuisson, pour qu’elles cuisent au jus de cochon et broue.
Pendant ce temps, voici une liste d’ingrédient amusante, trouvée sur un emballage de petits gâteaux japonais :

 
Des « Gâteau cuit au four d’haricot » ? C’est quoi, un four d’haricot? Il n’y a pas un petit problème de liaisons zincorrectes?
En plus des fôtes d'ortograff, vive les traductions approximatives, c’est toujours amusant. De cet emballage, on retient plusieurs choses très drôles : les « écrous de coffre », vous connaissez? Je vous laisse deviner un peu.
Il y a aussi les « faisant cuire le vin » (cooking wine en anglais !), « faisant lever l’agent » et autres mauvaises traductions comme « riz visqueux » (c’était du riz collant, j’espère!).
Et les « écrous de coffre »? Ben, ... c’est des noisettes ... chestnuts en anglais !!! :)
ü Pour servir – façon Pied de Cochon : servir la patte directement dans l’assiette, avec pomme de terre, choucroute et broue (ou vin blanc de type riesling).

Ma blonde trouve ça un peu trop rustique, moi j’aime bien, ça me rappelle des souvenirs de lunchs à l'époque où je travaillais au centre-ville ;)
 
ü Pour servir – façon un peu plus chic : décortiquer la viande de l’os et de la couenne avant de la mettre dans l’assiette, et suivre de la pomme de terre et de la choucroute.

On pourrait aussi lier un peu de jus de cuisson pour faire une sauce pour la servir sur la viande.

Et j'oubliais de dire, il me restait une patte et je l'ai effiloché et ajouté à une sauce aux tomates commerciale (genre marinara), c'était excellent sur des pâtes!

4 commentaires:

  1. # Kim on 10/19/10 at 19:24 Editer... Supprimer!
    Oh! Que tu m'as fait rire avec cette superbe traduction!!! J'aime surtout la traduction des chestnuts... À la limite, je me dis qu'on devrait éviter de traduire de cette façon... C'est vrai que ce plat semble bien rustique, mais je trouve tout de même qu'il a l'air bien bon! Ces jarrets sont superbes!

    # jopekin [Membre] on 10/19/10 at 20:33 Editer... Supprimer!

    Ce qui est génial avec ces traductions est que même en faisant exprès, on ne serait pas capable de faire pire (mieux?) ;)

    Merci d'oser jeter un look favorable à ces jarrets, dont la photo ne rend pas trop justice en plus... parce qu'il manque l'odeur, entre autres!

    Joël

    # isabelle on 10/20/10 at 09:02 Editer... Supprimer!
    moi aussi, j'aime bien :)
    La dernière fois que je suis allée chez Martin Picard, il nous a servi une tête de cochon entière, glacée à l'érable, présentée sur un plateau de bois, et ornée d'un gros couteau entre les deux yeux...j'ai bien rigolé mais ma copine Lucie un peu moins :)

    # jopekin [Membre] on 10/20/10 at 10:50 Editer... Supprimer!

    Entre les deux yeux? Amusant!

    Je suis dû pour y retourner!

    Joël

    # Micheline on 10/24/10 at 21:50 Editer... Supprimer!
    Inspirant cela me rappelle un mets dégusté en Allemagne. Je vais certainement essayer un bon plat pour l'automne.

    RépondreSupprimer
  2. Si vous allez en Belgique dans la ville de Bruxelle, aller manger au restaurant "La fin du monde"

    Tout un jarret de porc WOW!

    RépondreSupprimer
  3. Ça me rappelle de bon souvenirs de la taverne, coin Jean Talon et avenue du Parc, où j'allais quelque fois déguster ce plat. Merci pour la recette, c'est ce que je cherchais, pas toutes ces "patentes" compliquées avec moult ingrédients. Juste la patte de cochon et les patates. !! Roger

    RépondreSupprimer
  4. Recette que j'ai tant recherchée. J'ai appris a la taverne, par un ami, a tout manger et ne laisser que les os ; quel délice. Merci cent fois: maintenant je vais pouvoir reproduire chez-moi.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un commentaire, c'est toujours l'fun de vous lire!